Végétarien et spiritualité - Un régime Végétarien versus non-végétarien

Note aux lecteurs: Merci de lire l’article sur  Sattva, Raja et Tama, les trois composants subtils de l’univers pour bien comprendre cet article.

1. Une perspective spirituelle sur une alimentation végétarienne et non-végétarienne.

Il y a un grand débat quant à savoir s’il est préférable d’être végétarien ou non-végétarien. Les gens des deux camps sont respectivement convaincus  par les avantages d’être un végétarien ou un non-végétarien. Il y a, cependant, une tendance mondiale de plus en plus de gens passe du non-végétarisme à une alimentation végétarienne. Dans cet article, nous explorons la question d’une perspective spirituelle.

2. La pureté spirituelle de la nourriture

Dans notre article sur Sattva, Raja et Tama, les trois composants subtils de l’univers, nous avons expliqué comment tout dans l’univers à un niveau subtil est composé de ces trois composants subtils.

les trois composants subtils de l'univers Sattva Raja Tama

La nourriture n’est pas une exception et à un niveau subtil, elle est aussi constituée des composants subtils Sattva, Raja et Tama. Les proportions de ces éléments subtils varient selon le type de nourriture. Sattva représente la pureté et la connaissance pendant que le tama indique l’ignorance et l’inertie. Tout ce qui à plus du composant Sattva assiste notre voyage spirituel et tout ce qui est prédominant en Tama a tendance à diminuer ou entraver notre pratique spirituelle.

Grâce à la recherche spirituelle, nous avons obtenu des relevés des composants subtils de la nourriture végétarienne et non végétarienne.

Comparaison entre une alimentation végétarienne et non-végétarienne 

Merci de noter: Ces relevés sont une moyenne pour chaque catégorie d’aliments. Le poisson est inclut dans la nourriture et a un peu moins du composant Tama que la viande blanche et rouge. La nourriture dans une catégorie diffère légèrement les unes des autres. Par exemple le mouton et le poulet dans la catégorie des non-végétariens diffèrent légèrement les uns des autres en termes des composants Sattva, Raja et Tama.
La raison de l’augmentation de Tama dans la viande après que l’animal meurt est à cause de l’ampleur de la souffrance quand il est tué. Aussi les pensées de colère et de vengeance chez l’animal sont beaucoup plus marquées par rapport à une plante qui a un esprit et l’intellect rudimentaires. Ceci est la raison principale de l’augmentation du composant Tama.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus un régime végétarien aurait une proportion plus élevée du composant subtil Sattva. En raison de la prédominance Tama dans la viande, l’acte de manger de la nourriture non-végétarienne est une activité tāmasik.

2.1 Image subtile de la viande

L’image ci-dessous montre à quoi un morceau de viande apparemment en bonne santé ressemble vu à travers un sixième sens.

L’image a été dessinée par Mme.Yoya Vallée (Paris, France).

2.2 Image subtile d’une banane

L’image ci-dessous montre ce qu’un fruit sāttvik comme une banane ressemble vu à travers la vision du sixième sens.

L’image a été dessinée par Mme Yoya Vallée (Paris, France).

En raison de la hauteur  en sāttviktā dans ce fruit, il est offert à Dieu dans les rites.

2.3 Effet sur la viande provenant du traitement des animaux dans les usines de ferme

2.3.1 Le traitement des animaux avant l’abattage

Dans les élevages industriels à travers le monde, les animaux sont très souvent traités comme des marchandises qu’à être exploitées pour le profit. Dans l’agriculture animale, cette attitude a conduit à la cruauté animale une destruction massive de l’environnement et l’épuisement des ressources, et des risques de la santé animaux et humains. Ce quisuit est une vidéo à partir de Farm Sanctuary, qui montre l’abus des animaux.

Du point de vue spirituel, il est un péché de maltraiter et d’abattre les animaux. Se reporter à la section 3.3.

2.3.2 La méthode d’abattage a-t-elle un impact spirituel sur la viande?

Un régime Végétarien versus non-végétarien -Avant l'abattageCertaines coutumes et religions dans le monde exigent que l’animal soit abattu d’une façon particulière sinon il n’est pas autorisé à être consommé par cette communauté. Dans les abattoirs, il est de pratique courante d’étourdir les animaux avec un choc électrique ou par l’utilisation d’un pistolet à cheville percutante. Cela rend l’animal inconscient avant d’être traîné le corps en bas sur une ligne de traitement où l’artère carotide et la veine jugulaire sont coupées avec un couteau. Cette action provoque le sang de s’écouler et l’animal meurt par exsanguination.

Dans certaines communautés, cependant l’une des exigences pendant l’abattage des animaux, est que la veine artérielle doit être coupée sans étourdissement de l’animal afin que l’animal saigne à mort. Ce n’est qu’alors que la viande est autorisée à être mangée. Ce saignement à mort peut durer jusqu’à deux minutes. Les droits des animaux des groupes de protestation sont contre cette méthode comme ils disent que c’est cruel et l’animal ressent beaucoup de douleur. Les porte-parole de ces communautés prétendent le contraire en disant qu’il n’y a aucune différence dans le niveau de douleur. Ils soutiennent que la coupe des principales veines artérielles résulte en une hémorragie soudaine et rapide. En raison d’une perte rapide de la pression sanguine, le cerveau est instantanément privé de sang et il n’a pas le temps de commencer à ressentir de la douleur. (Réf: BBC.com 2003)

Quand nous avons fait des recherches spirituelles sur cet issue, nous avons constaté que:

  • Quand un animal meurt, il ressent de la douleur autant que les humains lorsqu’ils sont tués. Il peut cependant y avoir une différence dans la compréhension de la douleur selon l’évolution de l’esprit et l’intelligence de l’animal. La vie d’un animal est principalement limitée à la nourriture et le sexe, mais un être humain a beaucoup plus d’aspects de la vie à laquelle ils ont des attachements, et donc la douleur humaine est plus importante.
  • Lorsqu’ils sont abattus selon la méthode requise pour les communautés ci-dessus, la souffrance de l’animal augmente significativement. Sur une échelle de 1 à 100, si 100 unités est la douleur ressentie par un animal quand il est tué lentement en coupant une partie de son corps, donc
  • 30 unités sont la douleur ressentie par l’animal quand il est  abattu par la méthode normale dans les abattoirs.
  • 50 unités de la douleur sont ressenties par les animaux abattus en conformité avec les coutumes des communautés mentionnées ci-dessus.
  • En raison de l’augmentation de la douleur, le composant subtil Tama monte dans la viande. C’est aussi en partie causé par l’animal ayant plus de pensées de colère envers les gens le tuant d’une manière qui est requise par ces communautés.

Le paradoxe est que tandis que ces communautés abattent les animaux de cette méthode afin qu’elle soit autorisée selon leur foi, l’impureté spirituelle de la viande augemente et ils ingèrent de la viande avec plus de prédominance Tama. Les relevés subtils suivants obtenus à travers la recherche spirituelle indiquent la même chose.

 l'effet spirituel sur la viande de la maniére e l'abattage

 

Sur les résultats,nous pouvons voir l’augmentation du composant tama avec une diminution du composant Sattva.

2.4 Les plantes ne peuvent-elles pas aussi ressentir de la douleur quand elles sont tuées?

Oui, les plantes aussi ressentent de la douleur quand elles sont tuées ou lorsque certaines parties sont rompues. La compréhension de la douleur est cependant inférieure à celle des animaux. C’est parce que l’esprit et l’intelligence  d’une plante sont rudimentaires comparé à ceux d’un animal. Toutefois, si un fruit ou un légume est cueilli quand il est à pleine maturité ou est tombé d’un arbre, relativement  la plante ne ressent pas de douleur.

2.5  La Méthode de cuisson des viandes

En grillant la viande il y a 3 façons génériques de cuisson, c’est-à-dire bien-cuit, a point ou saignant. Saignant est proche de la viande crue. Ellea un centre rougeâtre et est cuite à l’extérieur. À l’autre extrémité est de la viande qui est «bien cuit» qui est carbonisée à l’extérieur, à fond brun et moelleux à l’intérieur.

Ceux qui aiment leurs steaks saignant sont plus susceptibles d’être mis à profit ou possédés par les fantômes (démons, énergies négatives, etc.). C’est parce que la viande qui crue est la viande préférer par le type de démon et des énergies négatives. Les steaks qui sont bien cuit ont moins de composant subtil Tama en rapport à des steaks qui sont cuits «Saignant » et «a point».

2.6 Combien de temps l’effet de l’augmentation du composant tama dure-t-il?

Lorsque la nourriture en prédominance Tama est ingérée sur une base régulière, le corps est alourdi par un excès du composant Tama. Une hausse du composant Tama dans une personne a de nombreux effets secondaires négatifs. Ce composant Tama ne peut se désintégrer que si on fait unepratique spirituelle qui est alignée sur les six principes de base d’une pratique spirituelle. Cependant, puisque la plupart des gens ne font pas une pratique spirituelle, ce composant Tama s’accumule dans le corps d’une personne,de l’esprit et l’intelligence.

Un régime Végétarien versus non-végétarien - L'effet spirituel d'une alimentation non végétrarienne

Si une personne d’un niveau spirituel moyen  a à renoncer à manger de la viande et de devenir végétarien, il lui faudrait environ 30 ans pour surmonter les effets de la hausse du  composant subtil Tama due à l’ingestion d’un régime non-végétarienen prédominance Tama.

Même si une personne fait une pratique spirituelle alignée avec les six principes de base de la pratique spirituelle, cela prendrait en moyenne 5 ans pour surmonter les mauvais effets créés par l’ingestion d’un régime en prédominance tama. Cela ets’il renonçait à une alimentation non-végétarienne immédiatement et  fasse une pratique spirituelle de 4-5 heures par jour (selon les six principes de base). Si une personne renonçait progressivement  a une alimentation non-végétarienne, il lui faudrait 10 ans pour surmonter les effets néfastes de l’ingestion d’une alimentation en prédominance tama.

2.7  Est-ce que lescanineschez les humainsne sont-elles pasdestinées à la consommationde viande?

Un régime Végétarien versus non-végétarien - La fonction des canines

La fonction de canines pour les êtres humains est de déchirer les aliments.

Les partisans d’une alimentation non-végétarienne soutiennent que Dieu nous a donné des canines pour une alimentation à base de viande. Ce n’est pas un argument. C’est comme dire que parce que nous avons des ongles nous devrions griffer les autres comme font les animaux. Tout simplement parce que les humains ont des canines cela ne signifie pas qu’ils doivent manger de la viande.

 

D’une perspective spirituelle,le but d’une naissance humaine est d’atteindre la Réalisation de Dieu. La principale différence entre les êtres humains et les animaux est que seuls les êtres humains ont développé l’esprit et l’intelligence qui peuvent être canalisés vers des activités sāttvik pour se propulser vers la Réalisation de Dieu. En conséquence, il est recommandé que les personnes spirituellement ne copient pas ce que les animaux carnivores font et mangent.

2.8 Une perspective spirituelle sur la consommation de l’ail et les oignons

L Onion et L'aïl

Certaines communautés s’abstiennent de prendre des oignons et l’ail. Quelle est la perspective spirituelle sur ce sujet? Les Oignons et l’ail ont une proportion plus élevée du composant subtil Raja. C’est pour cette raison, selon la science de l’Ayurveda, qu’un régime à base d’ail et d’oignons est recommandé pour améliorer l’appétit d’une personne. La hausse du composant Raja en mangeant l’oignon et l’ail enmodération est très rapidement surmontée par l’augmentation du composant Sattva d’une personne faisant une pratique spirituelle moyenne (4-5 heures par jour) à une pratique plus intense de (10-12 heures par jour).

 

2.9 Une perspective spirituelle sur le lait, le lait caillé et le fromage

  • Le lait de vache est, lorsqu’il est consommé, contribue à augmenter le composant Sattva d’une personne. Sur tous les types de lait, le lait d’une vache est le plus sāttvik.
  • Le lait caillé et du lait de beurre sont moins sāttvik que le lait
  • Lorsque d’autres éléments sont préparés à partir de lait (notamment à travers le processus de gâter le lait comme dans la fabrication du fromage blanc), il commence à réduire le composant Sattva et ‘augmente le composant subtil Tama.

3. L’Effets de l’alimentation sur l’homme

3.1 Au niveau physique

En mangeant une alimentation non-végétarienne, puisqu’il y a une augmentation dans le composant Tama, il est plus susceptible de causer diverses maladies.

3.2 Au niveau psychologique

L’augmentation du composant dans un régime Tama non-végétarien conduit à une augmentation des pensées relatives aux désirs et d’autres pensées tāmasik comme des pensées sexuelles, la cupidité, la colère, etc.

3.3 Au niveau spirituel

  • La proportion plus élevée du composant Sattva dans un régime végétarien est propice à une pratique spirituelle.

    Un régime Végétarien versus non-végétarien - L'effet d'une alimentation sur une croissance spirituel

    Par exemple: Matthieu est à un niveau spirituel de 30%. Il commence à faire 4 à 5 heures de pratique spirituelle base quotidiennement selon les six principes de base. Tous les facteurs étant égaux, s’il devait choisir d’être végétarien, il aurait atteint le niveau spirituel de 40% 20 ans plus vite que s’il consomme une alimentation non-végétarienne.

    Pour la Réalisation de Dieu, nous devons transcender les 3 composants subtils. Ainsi par une pratique spirituelle, nous devons aller au-delà de nos goûts et dégoûts car ils sont constitués des 3 composants subtils. Cela arrive  au-delà du niveau spirituel de 90%. Après ce niveau ce que l’on ingère ne fait aucune différence à la proportion des 3 composants subtils en nous.

  • En ayant une alimentation non-végétarienne en prédominance tama, une personne est plus vulnérable aux attaques par des fantômes (démons, énergies négatives, etc.) Par ailleurs toutes choses étant égales, une personne qui mange de la viande est 20% plus susceptible d’être possédée par les fantômes qu’un végétarien. La raison en est que la viande est un groupe alimentaire qui est aimé par les forces négatives. Les aspirantsqui, comme pratique spirituelle, servent à propager la spiritualité dans la société, sont encore plus enclins à être affectés lors de l’ingestion des aliments non-végétariens. C’est parce que les fantômes de niveau plus élevé profitent de l’augmentation du composant subtil Tama pour les troubler.
  • Encourons nous un péché en mangeant une nourriture non-végétarienne?La réponse est oui, nous encourons un péché quand nous tuons tout ce que ce soit des animaux ou des plantes. Aussi, nous devenons par inadvertance parties au péché de tout mauvais traitement des animaux dans les fermes-usines et les abattoirs en mangeant leur viande. Les gens qui mangent de la viande deviennent partis à ce péché, Les personnes effectuant la maltraitance et tuant les animaux encourent beaucoup de péché. Les gens qui travaillent dans les fermes industrielles engagent 70% du péché alors que les personnes qui mangent de la viande engagent 30% du péché. Dans de nombreux cas des personnes qui travaillent dans les abattoirs sont possédées par les fantômes et c’est une des raisons de leur attitude insensible envers les animaux. Les travailleurs deviennent possédés par les fantômes parce que leurs emplois sont en alignement avec les préférences des fantômes (démons, énergies négatives, etc.)Le péché de tuer les plantes est beaucoup moins que celui de tuer les animaux, comme la compréhension des plantes de la douleur est beaucoup plus basse car leur esprit ou intelligence est rudimentaire.Cependant, si nous faisons une pratique spirituelle moyenne à intense (selon les six principes de base de la pratique spirituelle) nous réduisons à néant ce péché par notre pratique spirituelle quotidienne. Puisque presque la totalité des personnes ne font pas une pratique spirituelle dans le vrai sens du terme, ces péchés ne sont pas annulés. Le péché encouru en tuant les plantes et les animaux est cependant beaucoup moins que de tuer des êtres humains. La raison est que les êtres humains ont le potentiel de réaliser Dieu, et en les tuant on enlève cette possibilité. Parmi tous les animaux, la vache est l’animal le plus sāttvik et le péché encouru en tuant des animaux est le plus élevé en tuant une vache.
  • Quand une personne atteint le niveau spirituel de 60%, si son régime est non végétarien ou végétarien cela ne fait pas beaucoup de différence. En effet, du point de vue de la croissance spirituelle, l’importance de sa capacité de répéter le Nom de Dieu avec émotion spirituelle dépasse de loin son régime alimentaire. Selon la science spirituelle, quand on compare les deux facteurs sur une échelle relative, pour une personne au niveau spirituel de 60%.
    • Le composant Sattva subtil d’une personne mangeant de la nourriture végétarienne augmente par 0,0001%.
    • Cependant, si on répété le Nom avec une émotion spirituelle alors le composant Sattva subtil augmente de 5%.

Il est important de noter cependant que si un aspirant avec un niveau spirituel supérieur à 60% continue de manger des aliments non-végétariens, il peut nuire à sa croissance spirituelle puisque sa pratique spirituelle s’utilise à annuler le péché encouru. En général, comme le niveau spirituel d’une personne se développe, ils deviennent plus sattvik. En conséquence, ils sont plus sensibles et averse à la nourriture non-végétarien ou le composant tama prédomine. À cause de cela, les gens à des niveaux spirituels supérieurs sont généralement végétarien car ils sentent la détresse en mangeant des aliments non-végétariens

4. Certaines choses à faire et à ne pas faire en matière de nourriture non-végétarienne

  • Si on est incapable de renoncer à la viande, il est recommandé qu’au moins durant certaines heures, il faut s’en abstenir. Les différents moments sont le lever du soleil, coucher de soleil, pendant une éclipse, la nuit, deux jours avant et après et pendant la pleine lune et les jours de nouvelle lune. A tous ces moments, les fantômes sont plus actifs et peuvent profiter de l’accrue en Raja-tama dans l’environnement. (Nous avons inclus le lever du soleil, même si l’heure est considérée comme un temps sāttvik car il y a encore une certaine influence de l’obscurité qui est de prédominance Tama.)
  • Si on est sérieux au sujet de sa pratique spirituelle, il est recommandé qu’on ait seulement un régime végétarien.

Visitez nos articles

french-happiness-aboutvoyage spirituelSpiritual-PracticeFRA_Sattvik-LifestyleLanding