LE NAMASTE OU LE NAMASKAR, LA MEILLEURE FAÇON DE SALUER, CORONAVIRUS OU PAS

LE NAMASTE OU LE NAMASKAR, LA MEILLEURE FAÇON DE SALUER, CORONAVIRUS OU PAS

Aussi meurtrier qu’a été le coronavirus, il nous a également appris de précieuses leçons de vie.

Cela nous a montré que certaines de nos habitudes (ou notre mode de vie) doivent changer. Le plus évident est qu’il vaut mieux éviter les marchés d’animaux sauvages. Encore mieux serait de devenir végétarien.

Cependant, en dehors de ces leçons évidentes, il y a d’autres normes que nous avons dû abandonner pour notre propre sécurité, tels que les poignées de main comme forme de salutation. Le COVID-19 étant très contagieux, les poignées de main doivent définitivement être évitées, tout comme les baisers et les câlins comme forme de salutation.

Idéalement, toute norme telle que notre manière de saluer doit être à l’épreuve des événements. Cela signifie que si nous devons changer la façon dont nous nous saluons en raison des événements tels qu’une épidémie de virus, c’est une indication que ce n’est pas la meilleure façon de saluer à long terme.

Les poignées de main prouvées comme étant les meilleures pour le transfert des bactéries

Dave Whitworth, un biochimiste de l’Université d’Aberystwyth au Pays de Galles et son équipe ont mené des expériences pour voir quelle forme de salutation était la pire en matière de transfert de bactéries. Dans l’expérience, une personne a plongé un gant dans une solution d’E. Coli, permettant à une couche sèche de bactéries de se former sur le gant. Le porteur a ensuite fait un coup de poing, une tape et une poignée de main avec une autre personne qui portait des gants stériles. En étudiant la quantité de transfert bactérien, la poignée de main était clairement la gagnante.

Ceci est parce qu’en raison de la façon dont le contact est établi entre deux mains, la poignée de main a transféré le plus grand nombre de bactéries.

Sur une note plus légère, les “bosses de coude”, les tapotements de pied ou le salutation avec les pieds, et faire un signe de main sont quelques-unes des nouvelles façons de saluer sans l’utilisation des mains, adoptées à travers le monde. Cependant, étant donné qu’on nous a conseillé d’éternuer dans son coude, la bosse du coude pourrait simplement aider le virus à se transmettre.

Les leaders mondiaux adoptent le Namasté

Ces derniers jours, des images des dirigeants de plusieurs pays et les membres de la famille royale tels que Donald Trump, le prince Charles, Benjamin Netanyahu, Emmanuel Macron et Leo Varadkar utilisant la salutation indienne du «Namasté» au lieu d’une poignée de main sont devenues virales. Le Namasté est quelque chose que le Premier ministre indien Narendra Modi a préconisé au monde d’adopter, surtout après le début de l’épidémie du coronavirus.
Avec les mains jointes presque comme dans une posture de prière, le Namasté indien traditionnel accompli plusieurs choses – il aide les gens à se saluer, à communiquer avec respect et à maintenir une distance de sécurité. Toutes personnes adoptant le Namasté pourrait immédiatement bénéficier des aspects de cette salutation.

Pourquoi le Namasté / Namaskar est meilleur que les autres formes de salutation sans contact physique

Le Namasté ou le Namaskar provient de la langue Sanskrite. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est qu’il y a une signification spirituelle beaucoup plus profonde à la base du Namasté.

Oui, il est vrai qu’il existe d’autres formes de salutation populaires sans contact physique telles que la salutation japonaise et le signe de main. Cependant, c’est sa base spirituelle qui distingue le «Namasté» de toutes les autres formes de salutation que nous avons étudiée.

Même si les gens s’identifient fièrement à leur culture ou à leur religion, nous sommes tous un – la race humaine. Selon la science de la Spiritualité, le même principe de Dieu est en chacun de nous indépendamment de notre race ou culture. L’objet du Namasté ou du Namaskar était de permettre à celui qui salue, de reconnaître et de respecter le principe de Dieu dans la personne accueillie (indépendamment de sa race ou de sa culture). La bonne façon de faire le mudra du Namaskar (posture de la main) est de joindre ses doigts et de placer le bout des pouces contre le chakra du cœur ou le Anahat-chakra (situé au centre de la poitrine).

Lorsque l’on dit le mot “Namasté” avec l’émotion spirituelle  de reconnaissance et d’honorer le Divin en son prochain, cela augmente la positivité spirituelle et attire de la conscience Divine (Chaitanya). En adoptant cette posture, on ressent de l’humilité et cela attire également une énergie subtile positive.

Les risques spirituels de la poignée de main

Dans le cas d’une poignée de main, à part le transfert de bactéries, rappelez-vous qu’il y a aussi un échange d’énergie subtile entre les deux personnes quand ils se serrent les mains. Vous avez peut-être ressenti une sensation de malaise ou un frisson après avoir serré la main de certaines personnes. Ceci est parce que si une personne dont vous avez serré la main est affectée par une énergie négative, il est presque certain que l’énergie négative vous serait transmise pendant ce bref moment de contact. Les résultats de la recherche spirituelle indiquent que quand les salutations incluent un contact physique, la facilité de transfert des énergies subtiles augmente de 100% par rapport à une salutation sans contact.

La mudra du Namaskar est une forme de salutation gagnant-gagnant. Étant sans contact, les chances d’être affecté par toute énergie négative présente chez l’autrui est considérablement réduites. De plus, parce qu’il est conçu que pour attirer une énergie positive, on en bénéficie au niveau spirituel à chaque fois que l’on l’utilise avec la bonne émotion spirituelle.

Envisagez d’adopter le Namasté

Si vous n’avez pas encore essayé la salutation du Namasté, veuillez l’essayer. Vous serez agréablement surpris de la sensation de bien-être que cela apporte par rapport à une poignée de main. Il y a moins d’ego et plus d’humilité associée, et dans la plupart des cas, vous obtiendrez un sourire de la part de la personne que vous saluez.

Apprendre davantage à propos :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 + 2 =