1-FREN-p-lola-landing

1. Courte biographie

Sa Sainteté Lola Vezilić est née en Avril 1953. Elle est diplômée en économie et pour la plupart de sa carrière professionnelle, elle a organisé des congrès professionnels. Entre 1991 et 1999, elle a vécu et travaillé en Malaisie et à Singapour. Au cours de son séjour, elle a eu l’occasion de rencontrer des gens de différentes cultures et d’apprendre sur les différents types de chemins et de pratiques spirituelles. A cette époque, elle a surtout été attirée sur les techniques de guérison spirituelle et pratiquait certains d’entre eux.

Depuis son enfance, sa plus grande aspiration et désir étaient d’aider les autres à être heureux et de supprimer leurs soucis. Dans de nombreuses situations de la vie, elle essayait de réconforter sa famille et amis avec la même intention. Même si elle avait ses propres préoccupations, elle était en mesure de les mettre de côté un moment et de s’intéresser véritablement aux situations et les problèmes des autres.

En l’an 2000, elle a commencé la pratique spirituelle comme conseillée par SSRF.

En l’an 2006, elle était à un niveau spirituel de 50%, et après seulement 2 ans, son niveau spirituel a augmenté à 60%.

2-FREN-progress-p-lola

En Janvier 2012, elle a atteint la Sainteté (70% de niveau spirituel). Au moment de la publication de cet article (Septembre 2014), Son niveau spirituel est de 75%.

3-FREN-p-lola-sainthood

2. Les caractéristiques spirituelles de SS Lola

Certaines caractéristiques spirituelles de S.S Lola Vezilić :

  1. Elle est en communion constante avec Le Principe de Dieu
  2. Elle a une émotion spirituelle intense pour S.S Bhaktaraj Maharaj
  3. Elle est ressent constament la Béatitude (Anand)
  4. Elle a un amour spirituel sans attente pour tout le monde
  5. L’oubli de soi et elle pense aux autres

3. Comment a-t-elle grandi spirituellment

Nous avons parlé à S.S Lola Vezilić afin d’apprendre davantage sur Son cheminement spirituel et de comprendre les efforts qu’Elle a fait pour une croissance spirituelle rapide.

3.1 Répéter le Nom de Dieu

Nous avons demandé à S.S Lola Vezilić de nous parler de Son expérience de la répétition du nom de Dieu.

4-FREN-p-lola-chanting

S.S Lola: « J’adorais beaucoup de répéter le Nom de Dieu et j’avais développé un goût pour cela très rapidement en raison de la réalisation de ses avantages. Les avantages sont que mon esprit était beaucoup plus calme et je sentais mon esprit plus clair. J’aimais bien resster assise et répéter le Nom de Dieu pendant quelques heures durant la journée. Au fil du temps, je commençais à ressentir de la Béatitude en répétatn le Nom de Dieu. Maintenant même de penser de répéter le Nom de Dieu m’apporte du bonheur. Je ne suis pas tellement consciente des mots, mais plus de la Béatitude qui est générée quand je pense au nom de Dieu.

Chaque fois que je passais par une phase faible, ou je sentais que ma pratique spirituelle ne se passait pas bien ou il y avait quelques problèmes matériels, alors je sentais que si je m’asseyais et répéter le Nom de Dieu pendant un certain temps, mon esprit deviendrait plus calme et je serais en mesure de trouver de nouvelles solutions et serait en mesure de résoudre le problème. Pendant que je répétais le nom, je faisais souvent des priéres et cela calmait l’esprit, de sorte que des solutions étaient trouvées très facilement.

Aussi, répéter le Nom de Dieu également me donnait une expérience de Dieu. Après quelques années, je commençais à faire l’expérience de la présence de Dieu. Je sentais Sa présence sous la forme de S.S Bhaktaraj Maharaj. Tout en faisant la répétnt le Nom, j’avais l’expérience de Sa présence. Et lentement, je compris que mon but de faire la pratique spirituelle était en fait de découvrir la présence de Dieu. Vivre la présence de Dieu, donne de très belles expériences, même que «belle» est un mot très insuffisant pour expliquer ce sentiment. Il aide à s’oublier et de prendre conscience de la présence de Dieu, l’immensité, la Béatitude, la paix, et bien plus que des simples mots ne peuvent décrire. »

3.2 Être en compagnie de la Vérité (Satsangs)

En 2001, S.S Lola a commencé à attndre la compagnie de la vérité (satsangs). Nous lui avons demandé ce qui l’attirait à y assister.

S.S Lola: “Nos premiers satsangs se composaient que de la lecture des textes sacrés de SSRF et d’essayer de comprendre quelque chose d’eux. Une compréhension très limitée en transpirait en raison des limites de notre esprit et de l’intelligence. Mais nous avons tous senti qu’il y avait quelque chose de très important et de très beaux derrière ces mots que nous serions en mesure de réaliser et de faire l’expérience après avoir étudié cela pendant un certain temps. Ce qui ma poussé à continuer d’aller et de vouloir d’être en satsang.

Le satsang pouvait être soit avec les aspirants spirituels ou il pourrait être le satsang des livres sacrés ou encore plus le satsang de Saints ou Gurus, qui sont la plus haute forme de satsang. Dans ces satsangs, d’une manière ou d’une autre, l’expérience de la présence de Dieu est ressentie. Cela donne toujours de l’enthousiasme, beaucoup de joie et aussi une certaine compréhension des concepts ou principes de la pratique spirituelle. Bien sûr, le satsang de Saints et Guru est la plus haute forme de satsang et il apporte toujours la plus haute forme de bonheur, de joie et de connaissances.

 

Plus il y a de Conscience Divine (Chaitanya) pendant un satsang, le mieux nous nous sentons. Je pense que le satsang avec les Saints et le Guru à la plus haute forme de Chaitanya et le Chaitanya nous donne l’enthousiasme pour la pratique spirituelle et le désir de continuer. Il nous donne aussi la Béatitude, la joie de vivre et la pratique spirituelle».

3.3 Le Service de la Vérité Absolue (Satseva) de prendre soin de la pratique spirituelle des aspirants spirituels

Bien avant d’arriver à la sainteté, S.S Lola guidait les aspirants spirituels dans leur pratique spirituelle individuelle. Nous lui avons demandé de nous en dire plus à ce sujet.

S.S Lola: «J’ai été très chanceuse d’obtenir de très beaux sevas (services à la Vérité Absolue). L’un était de prendre soin des aspirants spirituels et de leur pratique spirituelle. Lors de la prise en charge des aspirants spirituels, je sentais que Dieu m’a confié Ses enfants à prendre en charge, et à un moment je sentais que j’avais tant d’enfants et c’est tellement agréable. En réalité, j’ai seulement eu une fille, mais d’avoir à prendre soin de tous ces aspirants spirituels m’a fait sentir très riche intérieument et je sentais que Dieu m’a donné Ses enfants pour en prendre soin.

10-FREN-p-lola-conducting-satsang

Au début, je voyais ceci comme étant ma responsabilité ou obligation et j’étais très strict avec moi-même quand il était question des aspirants spirituels. Je sentais que les aspirants spirituels doivent avoir le meilleur et qu’ils doivent être traités avec le plus grand soin et amour. Plus tard, il est devenu si naturel et je sentais que maintenant Dieu Lui-même prend soin des aspirants spirituels, donc il n’y a pas grand-chose à dire ce sujet. Cela venait naturellement. Ce n’est pas l’amour que nous ressentons dans la vie mondaine. Il est d’un autre genre d’amour. Celui-ci est très profond. Son amour et Sa sollicitude sont juste générés et ne font que de se répandre. Donc le seva a été fait sans même penser à ce qui doit être fait et comment cela doit être fait parce que Dieu Lui-même donne des idées sur ce qu’il faut faire et ensuite cela se fait automatiquement »

3.4 Vivre l’amour Divin en visitant son domicile

11-FREN-p-lola-cooking

Afin de prendre des conseils de S.S. Lola, de nombreux aspirants spirituels se rendent fréquemment chez elle. Ils ont tous l’expérience d’un sentiment différent tout en passant du temps Chez elle. Nous avons demandé S.S. Lola la raison de cette expérience.

S.S. Lola: «On reçoit beaucoup de joie en compagnie d’aspirants spirituels. Si pour quelque raison, les aspirants spirituels ne me visitent pas, je commence à me sentir inquiète. Je me sens plus proche des aspirants spirituels que de tout membre de la famille. Cette proximité et l’amour pour les aspirants spirituels se font sentir de l’intérieur et elles pourraient être mieux décrites comme «J’appartiens aux aspirants spirituels et à la pratique spirituelle».

Dieu m’a honoré avec ce don précieux de l’amour pour les autres et du désir de faire quelque chose pour que les aspirants spirituels se sentent à l’aise, acceptés, aimés et paisibles. Naturellement, des pensées de ce qui peut être fait pour les autres ne font que de déborder de l’intérieur et certaines simples actions se produisent. Cuisiner quelque chose qu’ils aiment, se renseigner sur le bien-être des aspirants spirituels, sur les membres de leur famille, de partager leurs bonheurs et leurs peines, en écoutant leurs problèmes, proposer des solutions par une pratique et la vie spirituelle, de rire avec eux, etc., comme font les mères.

Parfois, je me sens heureuse du fait que les aspirants spirituels sont là, rien qu’en les voyants ou tout simplement en pensant à eux. Je me sens proche des petits enfants en raison de leur simplicité, de leur transparence et leur honnêteté; parfois nous jouons ensemble ou parlons de choses qui les intéressent. En voyant le bonheur des autres, cela me remplit d’une joie immense et de béatitude, c’est à ces moments que je m’oublie et je me sens vivre pour les autres. Je suis très reconnaissante à Dieu de me donner autant de Son amour à partager avec les autres.

12-FREN-p-lola-childlike-spiritual-emotion

13-FREN-p-lola-playing-with-child-seekers

3.5 La guérison spirituelle

L’autre satseva S.S. Lola effectuait la guérison spirituelle sur les aspirants spirituels.

«J’étais très heureuse de faire ce seva. En raison de l’immense amour spirituel de S.S. Dr Athavale pour les aspirants spirituels, Il m’a honoré avec la possibilité d’effectuer la guérison spirituelle pour eux. Pour un long moment avant, je sentais que les aspirants spirituels présentant une détresse sévère passent par tant de souffrances et comment il serait agréable si quelqu’un pouvait effectuer la guérison spirituelle et les aider à réduire leur détresse.

14-FREN-p-lola-doing-upay-on-seekers

Grâce à ce satseva je sentais toujours que mon temps est utilisé de manière très significative dans le but d’aider à soulager la souffrance, d’éliminer les obstacles et d’encourager les aspirants spirituels à supporter et à combattre la détresse. J’ai fait l’expérience que je ne fais rien et grace a la prière envers Sa Sainteté Bhaktaraj Maharaj: «Qu’il n’y ait pas de moi dans cette guérison spirituelle, que Vous seul restez. Vous seul asseyez, respirez, répéter le Nom de Dieu, priez et effectuez la guérison spirituelle sur Vos aspirants spirituels.»

Grâce au seva de guérison spirituelle, j’appris que ce que je ressenssais sur le moment, c’était sans importance. C’était les aspirants spirituels en détresse qui étaient les plus importants. Donc, au cours de ce satseva, par la grâce de S.S. Bhaktaraj Maharaj, je pouvais oublier mes propres besoins et désires et je me concentrer pleinement sur ​​les aspirants spirituels en essayant de comprendre comment ils se sentent au cours de leur détresse et quelle guérison spirituelle les aideront le plus. Parfois pendant des heures la détresse d’aun aspirant ne diminaut pas. Dans ces moments, seulement à cause de Sa grâce que je suis parvenue à persévérer et d’avoir la foi que par la suite l’aspirant spirituel commencerait à se sentir mieux. La joie qui a été vécue quand même un petit signe d’amélioration apparaissait ne peut pas être comparée avec même la plus haute forme de bonheur matériel. Dans ces moments je me sentais emportée par l’émotion spirituelle de gratitude. En pensant à ce seva maintenant, la gratitude est que S.S. Bhaktaraj Maharaj et S.S. Dr Athavale déplaçaient des montagnes et je ne tenais qu’un petit bâton pour le soutenir».

Les expériences de guérison spirituelle de plusieurs aspirants spirituels qu’ils ont eut avant mêmes qu’elle soit announcées Sainte:

  • «Chaque fois qu’elle effectue la guérison spirituelle, je vois que du blanc, et je sens beaucoup d’amour Divin, elle est baignée de lumière Divine».
  • «Au cours des derniers mois, je sentais un Saint faisant la guérison spirituelle à travers elle. Parfois, c’était comme si S.S. Bhaktaraj Maharaj effectuait la guérison spirituelle à travers elle. J’ai eu des pensées fortes qu’elle est un Saint ».
  • «Au cours de la guérison spirituelle avec elle, je sentais presque comme si elle n’était pas présente, et elle n’est ni homme ni femme».
  •  «Plusieurs fois, dans les sessions de guérison spirituelle, je sentais la présence de Baba (S.S. Bhaktaraj Maharaj). Je sentais plus sa présence, c’est juste Baba. Chaque fois que nous avons eu un aperçu d’elle, elle était translucide, presque transparente. »

3.6 Le seva de faire des satsangs

Beaucoup d’aspirants spirituels bénéficient grandement en participant aux satsangs de S.S. Lola. Leur croissance spirituelle arrive aussi à un rythme rapide. En 2013, le niveau spirituel de nombreux d’aspirants spirituels à travers le monde a augmenté en moyenne de 5% en raison de l’orientation et de la conscience divine reçue de Ses satsangs. Nous lui avons demandé comment elle s’y prend sur ce satseva.

S.S. Lola: «Depuis plusieurs années, diriger le satsang a été le satseva principal pour moi et aujourd’hui, il se passe tous les jours. Au cours des années diriger le satsang a changé mon approche. Au début, l’accent a été mis davantage sur le soi, avec des pensées de ce qu’il faut dire, ou ce qu’il ne faut pas dire, ne pas manquer des mots, etc. A cette époque, il y avait aussi la peur de parler en public. En pratiquant le satsang, lentement la peur que j’avais a diminué et l’accent a été mis sur les aspirants spirituels qui assistaient au satsang. Plus de pensées ont été donnée aux autres et le désir pour les aspirants spirituels de faire des progrès grandit.

Maintenant, après la prière au début du satsang, toute mon attention va aux aspirants spirituels et il n’y a pas de pensées à propos de soi. Dieu donne les pensées claires et un très beau sentiment de ce qui est nécessaire pour chaque aspirant spirituel. Au cours du satsang je me sens proche des aspirants spirituels, de la gratitude et en unité avec le principe de Dieu en chacun d’eux. J’apprends également de tout ce qui est dit aux aspirants spirituels.

L’objectif principal du seva de diriger le satsang c’est que les aspirants spirituels se sentent les bienvenus, compris et appréciés de sorte que tout le monde attend avec impatience de venir pour le satsang. En raison de la grâce de Dieu chaque satsang est différent et on se sent frais et ne s’ennuie jamais, à cause de la conscience Divine qui se fait sentir dans l’atmosphère. Parfois, beaucoup de patience et d’encouragement et des explications doivent être donnés de manière répétitive jusqu’à ce que chaque aspirant spirituel saisisse les perspectives données. Après le satsang chacun se sent chargé de la conscience Divine et la joie. Je suis reconnaissante à Dieu de me garder en contact continu avec les aspirants spirituels à travers ce seva. Je suis si heureuse de voir comment les aspirants spirituels se transforment en mieux dans le temps. La joie que je ressens quand cela se produit est beaucoup plus que n’importe quel genre de bonheur personnel.

4. Enlèvement des défauts de la personnalité et l’inculcation des qualités divines

Nous avons demandé à S.S. Lola de nous dire comment elle s’y est prise pour réduire les défauts de sa personnalité au cours de son cheminement spirituel.

S.S. Lola: «Quand ce processus de purification ou suppression des défaut de la personnalité interne a été introduite, j’ai été très heureuse. Le bonheur était dû au fait que toute ma vie j’ai essayé d’enlever mes défauts parce que je les reconnaissais. Après avoir essayé avec succès pendant un certain temps, ma concentration se réduisait et mes défauts réapparaissaient et je devais recommencer le processus de les ôter à nouveau. Ce processus se répétait plusieurs fois et puis je me suis rendue compte qu’il n’y a aucun moyen de réduire ses défauts par soi- même au niveau psychologique. Alors je ne savais pas quoi faire.

À ce moment, le processus de suppression des défauts de la personnalité a été introduit et de ce fait j’ai senti de l’intérieur que ce processus allait supprimer définitivement certains ou de nombreux défauts. Voilà pourquoi je me suis senti très heureuse et joyeuse et j’ai commencé à faire des autosuggestions et d’écrire mes erreurs. Même maintenant, je sens en quelque sorte que tout ce qui est arrivé au cours de ce processus d’élimination des défauts de la personnalité a été offert aux pieds de Dieu. Cela ma aidé à remplacer les défauts par les qualités ».

Nous Lui avons demandé si elle obtient toujours des réactions ces jours-ci.

S.S. Lola: “Maintenant, les réactions se produisent rarement. Quand ils se produisent, en quelque sorte le niveau d’abandon est supérieur. D’une certaine manière l’abandon est plus profond et les désacords ou pensées excessives juste sont retirés très vite. Une certaine compréhension de ce qui est correcte vient rapidement. Je ne savais pas cela avant que vous posiez la question. Je ne suis pas au courant de la plupart de ces choses, mais c’est quand vous posez les questions que je continue à penser et à les décrire. »

Nous Lui avons ensuite posé des questions sur le développement des qualités Divines par la pratique spirituelle.

S.S. Lola: « Si les défauts se réduisent, les qualités augmentent naturellement et ces processus se produisent simultanément. Avec le temps je me suis rendue compte que le processus de manisfester des qualités est en fait le processus de retour en arrière à notre état ​​originel ou naturel. Dieu est plein de qualités et ce fut notre état naturel. A cause au développement de nombreux défauts au fil du temps, nous sommes allés loin de Dieu ou de l’état naturel. Les qualités dont je suis très reconnaissantes sont la qualité de sentir la gratitude, la qualité d’être en mesure de s’abandonner et la qualité de se sentir heureuse. Ce sont toutes les qualités de Dieu. »

5. Réduire l’égo

Nous Lui avons également demandé de nous dire quelque chose à propos de la réduction de notre égo.

S.S. Lola: « Ce sentiment que nous sommes différents de Dieu nous éloigne de Dieu et pour se rapprocher de Dieu nous avons plus besoin du sentiment que Dieu et nous sommes un , au lieu de se sentir différents. Je ne sais pas comment ce processus se passe réellement. Je suis très ignorante à ce sujet. Je ne peux que partager que les efforts étaient là. Beaucoup de prières étaient là et plusieurs fois je m’imaginais que je suis petite comme un point devant Dieu. Cela me donne toujours un sentiment de grande reconnaissance et un sentiment d’être très humble devant Dieu qui est le Tout-Puissant et Omniscient et je suis en face de Lui comme un point. Cela apporte immédiatement un sentiment de l’égo inférieur. Parfois, je m’imaginais marchant vers Dieu et le long du chemin je devenais de plus en plus petite jusqu’à ce que je devienne comme un point. Puis je priais et observais comment je me sentais, comment je réagissais et comment je me comportais.

Nous avons la chance qu’il nous ait été donné tant d’exemples de manifestations de l’égo (dans la liste préparée de manifestations de l’égo) de sorte qu’à tout moment nous pouvons savoir que certains types de pensées que nous recevons sont des manifestations de l’égo. Dans ce sens, il est très facile de reconnaître des pensées d’égo et puis les abandoner, prier et donner également des auto-suggestions pour que l’égo soit alors retiré.

Comme l’égo est très subtil, nous ne pouvons pas faire grand-chose. Ce que nous pouvons faire c’est de suivre les enseignements des Saints et les gens spirituellement évolués. Si nous suivons cela et nous avons le désir, Dieu réduit notre égo. Nous ne pouvons pas réduire notre égo par tous les moyens. Si nous avons le désir que Dieu réduise notre égo et nous nous ouvrons à Lui et Le laissons faire, ce processus devient très merveilleux. Dieu crée immédiatement des situations pour nous montrer notre égo parce que nous avons besoin de connaître ou d’accepter que nous avons l’égo, et le moment où nous acceptons et prions et le moment où nous soumettons à Dieu cet égo, cet ego va progressivement diminuer. L’égo est le plus grand obstacle à notre pratique spirituelle parce que l’égo donne ce sentiment que nous sommes séparés ou différents de Dieu.

Moins est l’égo, plus est l’expérience de Dieu, moins est l’égo et plus est l’amour spirituel envers toute la création de Dieu ».

6. Emotion spirituelle envers S.S. Bhaktaraj Maharaj

15-FREN-bhav-p-lola

Depuis le début de la pratique spirituelle, S.S. Lola Vezilić avait de différentes façons de se connecter à Dieu ou de rester en communion avec Lui. Celle dont elle tient toujours le plus d’inspiration et de connexion est S.S. Bhaktaraj Maharaj (Baba) qui n’est plus dans le corps depuis 1995. (S.S. Lola a commencé la pratique spirituelle en 2000.) Ceci est très inhabituel, donc nous lui avons demandé de nous en dire plus à ce sujet.

S.S. Lola: “Même à ce jour, je ne sais pas comment ceci s’est réellement passé, mais ce que je peux dire c’est que je pense que S.S. Baba a inspiré cet égard et a créé ce lien. Au cours d’une période très difficile dans ma pratique spirituelle quand j’etais déprimée, ne savant pas comment procéder, quand les choses n’apparaissaient pas si brillantes, en quelque sorte cet égard devenait de plus en plus fort à ce moment-là et souvent je me suis sentie soulagée juste en regardant et en répétant le Nom de Dieu devant Sa photo. Me sentant impuissante, je sens que plus la situation à laquelle nous sommes confrontées est difficile, plus forte est notre envie de recevoir de l’aide de Dieu. Pour cette raison, je sentais simplement qu’Il connaît toutes mes pensées mieux que moi. Tout ce qui est appelé «moi», Il sait. Je m’abandonnais simplement à Lui. Au début je Lui parlais en mots, et plus tard cela est devenu une conversation sans mot. Il regarde, Il connaît les pensées et Il résout quel que soit le problème. Ceci est la plus belle relation de la vie ».

7. Message aux aspirants spirituels

À la fin de notre conversation, nous lui a demandé si elle a un message pour les aspirants spirituels.

S.S. Lola: « Je veux juste dire aux aspirants spirituels ou ceux qui deviendront des aspirants spirituels qu’il y a tout un monde dont nous ne sommes pas conscients avant de commencer la pratique spirituelle. Une fois que nous commençons la pratique spirituelle, alors nous nous rendons compte que notre vie lentement a un sens très profond et merveilleux et que tous les événements que nous subissons sont créés par Dieu.

En vivant la vie, nous pouvons devenir meilleurs, nous pouvons nous rapprocher de Dieu, nous pouvons avoir l’expérience du bonheur et de la paix, nous pouvons aimer les autres et nous pouvons aimer tout ce que Dieu a créé. Pour être en mesure de le faire, tout ce que nous avons à faire est de suivre la direction qui est très simple au début comme répéter le Nom de Dieu, la prière, la participation aux Compagnie de la Vérité (Satsang), et faire un peu de Service de la Vérité (seva). Peu à peu, en faisant la pratique spirituelle, nous pouvons devenir très joyeux et heureux. Nous pouvons aussi aider les autres à devenir pareil. »