Les 8 étapes de la pratique spirituelle quotidienne pour une croissance spirituelle plus rapide

Bref résumé :

La voie des huit étapes de la pratique spirituelle est une voie qui convient le mieux à l’époque actuelle. Pratiquez-la pour connaître des progrès spirituels plus rapides et atteindre vos objectifs spirituels.

Les 8 étapes de la pratique spirituelle quotidienne pour une croissance spirituelle plus rapide

1. Une pratique spirituelle pour une croissance spirituelle plus rapide

Si vous voulez grandir spirituellement et faire en sorte que chaque jour compte, alors cet article est pour vous.

Premièrement, il faut dire que le fait d’avoir plus qu’un intérêt passager pour grandir spirituellement, est en effet une bénédiction dans le monde d’aujourd’hui. En effet, pour la plupart des gens dans le monde actuel, les objectifs matérialistes de la vie ont généralement la priorité sur tout objectif spirituel. Paradoxalement, les gens recherchent le bonheur dans le monde matériel, alors qu’en fait, le vrai bonheur durable ne peut être connu que par ceux qui grandissent spirituellement, même en accomplissant toutes leurs tâches matérielles.

Cependant, grandir spirituellement et rapidement, est plus facile à dire qu’à faire.

Un aspirant peut être confronté à de nombreux défis dans son développement spirituel, qu’il faut d’abord comprendre afin de les surmonter lors de son voyage spirituel. Dans cet article, nous partageons avec vous les pratiques exactes qui, si elles sont bien mises en œuvre, vous assureront une progression spirituelle plus rapide.

2. Les défis que nous pouvons rencontrer en faisant nos efforts quotidiens dans la pratique spirituelle

Un aspirant peut être soumis à de nombreux défis. Voici quelques-uns des principaux défis que nous avons observés dans la quête de croissance spirituelle d’un aspirant.

  1. Conseils inappropriés : Premièrement, nous vivons à l’ère de l’information et il existe une abondance de conseils sur la spiritualité. Cette surabondance d’informations laisse généralement l’aspirant perplexe quant à ce qu’il doit faire et à ce qu’il doit suivre. Hélas, le plus souvent, la source de ces conseils n’est pas un véritable Saint ou un guide spirituel (c’est-à-dire une personne au niveau spirituel de 70% ou plus). Les aspirants qui se lancent dans leur voyage spirituel peuvent facilement être induits en erreur par de belles paroles et un comportement pieux, qui n’ont peut-être pas de réelle valeur spirituelle. En fin de compte, si l’on ne pratique pas la spiritualité selon les principes universels, on peut se retrouver à perdre de nombreuses années sans grandir spirituellement et sans en tirer le moindre bénéfice spirituel.
  2. Quelle est ma prochaine étape ? Pour qu’il y ait croissance, il faut que vous ayez une prochaine étape. Malheureusement, de nombreux aspirants continuent de pratiquer le même niveau de pratique spirituelle pendant des décennies, ce qui peut inclure la visite d’un lieu de culte religieux, des pèlerinages, etc. Il existe un vieil adage qui dit : “Si vous faites toujours ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez toujours ce que vous avez toujours obtenu”. Cela s’applique à la spiritualité comme à tout autre domaine. Le même niveau de pratiques donne le même niveau de résultats et aucune croissance. De nombreux aspirants ne comprennent pas que pour grandir spirituellement, il faut s’engager à des niveaux de pratique spirituelle de plus en plus élevés. Ils ne se posent pas la question cruciale “Quelle devrait être la prochaine étape de ma pratique spirituelle” et ne pratiquent donc jamais l’étape suivante. Cela conduit à la stagnation.
  3. Périls de la spiritualité faite par soi-même : Quand nous avons un problème juridique, nous allons voir un avocat … un problème médical, un médecin … un problème de télévision, un réparateur de télévision, etc. Cependant, lorsqu’il s’agit de chercher une direction pour comprendre la science la plus complexe et la plus globale, qui est la science de la spiritualité, très souvent les gens ont le sentiment qu’ils n’ont pas besoin d’aide pour s’orienter. Mais attention, c’est la science qui, si elle est pratiquée correctement, peut vous libérer du cycle de la naissance et de la mort. Ils ont le sentiment qu’en lisant des livres spirituels ou en faisant une pratique qu’ils aiment, ils pourront progresser. D’après notre expérience, c’est rarement le cas. Sans un guide spirituel, qui est un véritable guide, il est extrêmement difficile de faire des progrès spirituels.
  4. L’accélérateur est dans ma main : Supposons que l’aspirant, par chance, ait effectivement pu obtenir des conseils appropriés d’un véritable guide spirituel et qu’il ait pu comprendre quelle était la prochaine étape de sa pratique spirituelle. La croissance de l’aspirant dépendrait alors toujours de son désir d’appliquer réellement les conseils et de sa capacité à persévérer sur le chemin spirituel. Dans le domaine de la spiritualité, on dit qu’il y a beaucoup de débutants, mais très peu de personnes qui s’y engagent à long terme. C’est pourquoi il y a très peu de finalistes. Enfin, il convient de rappeler que la spiritualité est un mode de vie qui nécessite une pratique régulière tout au long de la vie.

Sur une note plus positive, malgré les nombreux obstacles que la vie peut nous opposer, si un aspirant est sincère et vraiment désireux de croître spirituellement, alors Dieu vient toujours à son secours et le met sur le bon chemin. Ceci est résumé dans les mots du Guru Paratpar Dr Athavale.

“Cuando damos un paso hacia Dios, Él da 10 pasos hacia nosotros.”– Paratpar Gurú Dr. Athavale

 

 

3. La voie des huit étapes de la pratique spirituelle

En réponse à tous ces défis, le Guru Paratpar Dr Athavale a créé la voie de la Grâce du Guru (Gurukrupayoga). Il l’a fait avec la bénédiction de Son Guru – Saint Bhaktaraj Maharaj (un Saint de premier ordre). Un Guru Paratpar est un Saint du plus haut niveau, c’est-à-dire qui se situe au niveau spirituel de 90 % ou plus. La voie de la Grâce du Guru consiste en 8 pratiques spirituelles, qui sont le fondement de cette voie. Cette voie fusionne les meilleures pratiques de toutes les autres voies de pratique spirituelle afin de fournir aux aspirants une occasion unique de connaître une croissance spirituelle plus rapide à l’heure actuelle.

Les 8 aspects de la voie de la grâce du Guru (Gurukrupayoga) sont :

  1. Élimination des Défauts de Personnalité (PDR ou Swabhavdosh-Nirmulan)
  2. Élimination de l’Ego (Aham-Nirmulan)
  3. Répéter le Nom de Dieu (Nam)
  4. Être enn compagnie de la Vérité Absolue (Satsang)
  5. Le Service de la Vérité Absolue (Satseva)
  6. L’éveil de l’émotions spirituelle (Bhav)
  7. Le sacrifice (Tyag)
  8. L’amour Spirituel (Priti)

Entre parenthèses, nous avons indiqué le mot sanskrit qui désigne cet aspect de la pratique spirituelle.

Nous pouvons commencer à pratiquer ces aspects dans n’importe quel ordre. Enfin, pour une croissance spirituelle plus rapide, tous les aspects doivent être pratiqués, ce qui donne à l’aspirant un moyen de connaître une croissance spirituelle bien équilibrée. Ces aspects aident également l’aspirant à surmonter tous les obstacles/défis qui entravent la croissance spirituelle. L’aspect qu’un aspirant doit aborder en premier dépend vraiment de sa nature fondamentale. Si une personne a de nombreux défauts de personnalité, le processus d’élimination des défauts de personnalité (PDR) est un bon point de départ. Si une personne est très dévotionnelle, répéter le Nom de Dieu est un bon point de départ. Si quelqu’un est plus orienté vers l’action, il peut choisir le Satseva (Service à la vérité absolue) comme première étape.

4. Le processus de suppression des défauts de personnalité

Défis rencontrés par un aspirant 

Les défauts de personnalité (ou traits indésirables) comprennent des traits tels que la colère, l’avidité, la paresse, l’insécurité, l’émotivité, etc. qui sont le fléau de notre existence. En effet, en plus de nous rendre moins efficaces, ils sont une source constante de stress et de misère dans notre vie et dans celle des autres. Chacun a des défauts de personnalité à des degrés d’intensité variables – certains en ont plus et d’autres moins. Pour les aspirants, de tels défauts nous empêchent de connaître le bonheur (et encore moins la béatitude) que notre pratique spirituelle peut nous apporter. De plus, lorsqu’ils apparaissent en réaction à une situation, ces défauts de personnalité nous déstabilisent.

Les énergies négatives de la dimension subtile trouvent facilement un moyen à s’introduire dans une personne ayant de nombreux défauts de personnalité. Elles accentuent les réactions qu’une personne peut avoir, ce qui a un impact négatif sur elle et sur les autres. Par exemple, si nous avons le défaut de personnalité qu’est la colère et que nous blessons les autres par notre façon de parler, nous commettons un péché. Au niveau spirituel, l’énergie générée par la pratique spirituelle est utilisée pour annuler le péché. Par conséquent, elle diminue la capacité d’une personne à persévérer sur son chemin spirituel. Quel que soit le chemin spirituel que l’on suit, si l’on a de nombreux défauts de personnalité, le progrès spirituel est difficile, voire impossible.

Comment la pratique de la suppression des défauts de personnalité peut-elle aider 

Ce que nous ne savons pas sur nous-mêmes, nous ne pouvons pas le réparer. Le processus de suppression des défauts de personnalité permet de corriger cela. Crée par le Guru Paratpar Dr Athavale, il aide non seulement l’aspirant à surmonter les difficultés mentionnées ci-dessus, mais il lui permet également de construire une base solide pour sa croissance spirituelle. Il le fait en trois étapes.

  1. Collecte de données /Observation : La première chose que fait cette pratique est d’établir une méthodologie claire pour comprendre quels sont nos défauts. En effet, la plupart des gens, tout en étant très critiques et en jugeant les autres, sont souvent inconscients de leurs propres défauts. En utilisant la méthodologie du processus d’élimination des défauts de personnalité, des données sont recueillies sur les erreurs que nous faisons et les circonstances qui y conduisent. En recueillant de telles données sur soi-même, on ouvre les yeux sur les domaines où l’on a des lacunes et on donne également une appréciation de nos qualités et de nos forces de caractère. En bref, le processus reflète la nature réelle de chacun et nous montre exactement qui nous sommes.
  1. Analyse : Chaque erreur ou lacune documentée nous permet de mieux nous connaître. La processus nous aide à analyser ce qui, dans notre esprit, est la cause réelle des réactions qui nous incitent à faire des erreurs. Nous gagnons en clarté sur nos erreurs et nos défauts. Par exemple, nous comprenons quelles erreurs se répètent souvent ou quelles erreurs nous affectent non seulement nous mais aussi un groupe plus large de personnes. Cette analyse nous donne une vision plus réaliste de nous-mêmes, ce qui nous permet de savoir plus clairement qui et quoi nous fait réagir.
  1. Autosuggestions : Une fois que nous avons analysé le défaut de personnalité à l’origine de l’erreur, la manière de le corriger est assez simple. Il s’agit d’une méthode éprouvée qui utilise ce que l’on appelle les autosuggestions (AS). Ces autosuggestions sont des phrases positives qui entraînent l’esprit à réagir correctement aux situations. Elles doivent être répétées plusieurs fois par jour. Il existe 7 techniques d’autosuggestions. Contrairement aux affirmations, elles sont adaptées à l’individu et à la situation liée à l’erreur. Ainsi, en faisant cela, nous pouvons commencer le processus de purge de nos défauts et vivre une vie plus heureuse, plus significative et plus en béatitude – comme elle devrait l’être.

Rappel : Le processus du PDR réduit l’intensité des défauts d’une personne. Un esprit avec moins de défauts permet de faire l’expérience d’un progrès spirituel plus rapide, quelle que soit la voie spirituelle choisie. Dans la Voie de la Grâce du Guru, la plus grande importance a été accordée à la suppression des défauts. En éliminant ses défauts de personnalité, on dispose de beaucoup plus d’énergie pour se concentrer sur la pratique spirituelle. C’est pour cette raison que ce type de pratique spirituelle change littéralement la donne pour les aspirants qui veulent se développer plus rapidement sur le plan spirituel.

Reportez-vous à la section sur le processus PDR pour comprendre ce processus plus en détail.

5. Le processus d’élimination de l’Ego

Le processus d'élimination de l'Ego

Défis rencontrés par un aspirant 

L’ego est la plus grande difficulté dans le voyage spirituel d’une personne. En effet, en termes spirituels, notre ego est ce qui nous sépare de l’expérience du Divin ou de Dieu en nous. Avoir un ego équivaut à mener notre vie avec la pensée myope que notre existence est limitée à nos 5 sens, notre esprit et notre intellect. En termes pratiques, cela signifie avoir des pensées telles que – mon nom, mon corps, mon apparence, mon éducation, ma position, ma famille, mes réalisations, etc. Il semble que ces pensées soient la finalité de notre existence. On ne pense pas au-delà de cette vision limitée de la vie. Nous nous identifions tous, à des degrés divers, principalement à cette vision inférieure de nous-mêmes. D’autre part, la croissance spirituelle signifie transcender notre moi inférieur, c’est-à-dire nos 5 sens, notre esprit et notre intellect, et faire l’expérience de l’Âme ou du principe de Dieu qui réside en chacun de nous.

L’ego nous empêche de faire l’expérience du principe de Dieu qui est en nous. Si tous les défauts de la personnalité proviennent de l’ego, celui-ci est de nature plus subtile. L’ego se manifeste d’une multitude de façons. Parmi les manifestations de l’ego les plus courantes et les moins connues, on peut citer : l’orgueil, la supériorité, l’infériorité, l’attitude d’enseignant, “j’ai raison”, parler avec autorité, parler souvent fort, avoir des attentes, chercher des louanges, faire de l’action, penser à son apparence, l’égoïsme, parler constamment de soi-même et de sa famille, mon souhait devrait être prioritaire, etc.

Cela devrait vous donner une idée des nombreuses facettes de l’ego d’une personne

Quel que soit le chemin que l’on suit, si l’on a un ego élevé, le progrès spirituel ne peut avoir lieu.

En quoi cette pratique est-elle utile 

Pour progresser spirituellement, notre ego doit se réduire. Il n’y a pas d’alternative. Cependant, notre ego est si profondément enraciné en nous qu’il n’est pas facile de l’éliminer, même en pratiquant la spiritualité. Ainsi, au lieu de penser que notre ego sera automatiquement éliminé en pratiquant la spiritualité, il faut faire des efforts conscients pour le réduire. Certains efforts qui peuvent être faits à un niveau pratique pour réduire l’ego sont donnés ci-après :

  • Prières : Lorsque nous prions sincèrement Dieu avec humilité, nous exprimons notre impuissance. Cela aide à réduire l’ego. Voici quelques exemples de prières que nous pouvons faire pour réduire l’ego :
    • O Dieu, fais-moi prendre conscience des aspects qui augmentent mon égo.
    • Ô Dieu, place-moi en compagnie de tels individus et crée des incidents dans ma vie qui aideront à réduire mon égo.
    • Ô Dieu, aide-moi à accepter tout retour d’information ou toute erreur dont les autres me font prendre conscience.
  • Développer la qualité de penser aux autres contribue à réduire l’ego. Nous devrions faire des efforts sur le plan pratique pour penser aux autres. Par exemple, lorsque nous constatons qu’un membre de notre famille a une charge de travail accrue, nous pouvons lui proposer de repasser ses vêtements ou de l’aider avec les choses dont il a besoin.
  • Les tâches physiques comme le nettoyage des ustensiles, l’entretien de la maison, etc. permettent de réduire plus rapidement l’ego. Pour s’imprégner d’un bénéfice plus spirituel, on peut prier pour que la tâche soit accomplie en tant que Satseva (Service à Dieu).
  • Pensez à l’étendue de l’Univers et comment nous sommes petit par rapport à sa petite taille. Ou alors, pensez à l’immensité du temps et à la brièveté de notre vie en comparaison. De telles pensées sont utiles pour réduire l’ego.
  • Maintenir la perspective ou l’émotion spirituelle (bhav) que tout se passe selon le souhait de Dieu ou à cause de Dieu. Par exemple, dans la vie mondaine, nous devrions avoir l’émotion spirituelle que “Dieu m’a appris” au lieu de “Je suis intelligent et diplômé de l’université de Harvard”, “Dieu a arrangé mon mariage” au lieu de “Je me suis marié”, etc.
  • Offrir sa gratitude : En exprimant sa gratitude, le doership (je l’ai fait) est offert au Guru ou à Dieu, et cela aide à réduire l’ego. Pour en savoir plus, reportez-vous à notre article sur ce qu’est la gratitude d’un point de vue spirituel.

Veuillez-vous référer à notre section sur l’élimination de l’ego pour en savoir plus.

6. Répéter le Nom de Dieu

Répéter le Nom de Dieu

Défis rencontrés par un aspirant 

Le manque de temps est l’un des défis les plus courants auxquels est confronté un aspirant. Nous entendons souvent les aspirants dire qu’ils ne trouvent pas le temps d’être réguliers dans leur pratique spirituelle. Cela est compréhensible dans le monde d’aujourd’hui, avec le stress et les tensions de la vie quotidienne – trouver le temps de faire une pratique spirituelle est difficile. Et disons qu’un aspirant a pu trouver le temps de faire une pratique spirituelle telle que la méditation ; même dans ce cas, elle ne peut pas être faite de façon continue tout au long de la journée.

Comment répéter le Nom de Dieu aide-t-il 

C’est pourquoi les Sages ont recommandé qu’à l’époque actuelle, répéter le Nom de Dieu est la meilleure pratique spirituelle parce qu’elle peut être faite en silence dans son esprit tout au long de la journée. C’est une pratique spirituelle facile à faire et qui ne dépend ni du temps ni du lieu. Comme elle peut être faite en continu, elle aide à développer une continuité dans la pratique spirituelle.

De plus, pour grandir spirituellement, il faut de l’énergie spirituelle. Le Nom de Dieu a une énergie Divine positive très élevée. En répétant le Nom de Dieu, on s’imprègne de l’Énergie Divine. Plus la répétition est concentrée ou focalisée, plus on bénéficie de cette pratique spirituelle. Lorsqu’elle est faite avec émotion spirituelle, les bénéfices augmentent de façon exponentielle.

Un autre avantage de répéter le Nom de Dieu est qu’il aide à effacer les impressions négatives des défauts de la personnalité dans le subconscient. L’esprit subconscient d’une personne porte des millions d’impressions et il peut nécessiter de nombreuses années, voire des vies entières, pour être capable de surmonter des traits indésirables par des moyens psychologiques. Ce processus est accéléré si l’on répète le Nom de Dieu. En effet, le fait de répéter le Nom régulièrement, cela établit un “centre de dévotion” dans le subconscient qui commence à dominer les autres impressions du subconscient. Ainsi, les autres impressions négatives commencent automatiquement à perdre de leur force et leurs effets sur la personne diminuent.

L’énergie spirituelle obtenue par la répétition du Nom de Dieu aide au progrès spirituel. SSRF recommande de répéter le Nom de Dieu selon la religion de votre naissance ou ||Om Namo Bhagwate Vasudevaya|| (un mantra qui est le plus propice à la croissance spirituelle jusqu’à l’année 2023). Il est également recommandé de répéter “Shri Gurudev Datta”. Il s’agit d’un mantra protecteur qui aide à protéger de la détresse spirituelle causée par les esprits de nos ancêtres défunts insatisfaits (corps subtils).

Référez-vous à notre article “Commencez votre voyage spirituel” pour en savoir plus sur le nom de Dieu à répéter. Vous pouvez également visiter notre section sur la répétition pour en savoir plus.

7. Compagnie de la vérité absolue (Satsang)

Défis rencontrés par un aspirant 

Dans son cheminement spirituel un aspirant , aura souvent besoin d’une aide spirituelle. Il peut s’agir des situations suivantes :

  • Poser des questions sur la spiritualité
  • Clarifier ses doutes sur la Spiritualité ou sa pratique spirituelle
  • Obtenir du soutien pendant les périodes où il y a un manque de désir, une perte de concentration, une pensée négative, le fait de ne pas savoir comment surmonter les obstacles, etc.
  • Obtenir de l’aide pour la guérison spirituelle

Sans l’aide des guides et co-aspirants, les aspirants peuvent parfois se sentir dépassés par les obstacles qui peuvent surgir de temps en temps dans leur voyage spirituel. Cela pourrait même les amener à arrêter leur pratique spirituelle et à renoncer à leurs objectifs spirituels.

Comment le Satsang peut-il aider 

Le mot Satsang est un mot sanskrit où “Sat” fait référence à la Vérité Absolue, c’est-à-dire à Dieu, et “sang” signifie “en compagnie de”. Il signifie donc être en compagnie de la Vérité Absolue. Cela se fait généralement en se retrouvant en compagnie de co-aspirants et de Saints, où les aspects théoriques et pratiques de la spiritualité sont abordés. Le Satsang offre un environnement propice à la formation des aspirants, et pour les aider dans leur pratique spirituelle.

L’énergie spirituelle collective présente grâce aux nombreux aspirants qui assistent à un Satsang donne à chacun la motivation nécessaire pour persévérer dans sa pratique spirituelle. Se rendre dans des lieux de culte, lire des textes spirituels écrits par des Saints, rester en compagnie d’autres aspirants (être guidé par un Saint) et visiter un vrai Saint ou un Guru, sont des exemples de Satsang d’une qualité progressivement supérieure.

Sur une échelle de 1 à 100, par rapport à l’importance du type de pratique spirituelle, l’importance relative de chanter le Nom de Dieu a 5% d’importance, alors que l’importance d’être en Satsang et en compagnie des Saints est de 30%. Ces pourcentages obtenus par la recherche spirituelle (en utilisant le sixième sens avancé) mettent en évidence l’importance du Satsang.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des nombreux avantages du Satsang.

  • En restant en Satsang,,on acquiert la conviction et le désir de persévérer dans sa pratique spirituelle. L’enthousiasme pour la pratique spirituelle s’accroît.
  • La conscience Divine (Chaitanya) présente dans les Satsangs aide également à donner de l’énergie spirituelle à un aspirant pour sa pratique spirituelle.
  • Un sentiment de proximité se développe entre les aspirants qui assistent au Satsang et il est plus facile de développer plus d’amour pour les autres.
  • Nous pouvons apprendre des efforts des autres aspirants qui assistent au Satsang dans leur pratique spirituelle .
  • En participant à un Satsang, on peut vivre des expériences spirituelles d’un niveau plus élevé que celui auquel on est habitué. Cela aide à accroître sa foi en la spiritualité.

À l’heure actuelle, il est très difficile de faire une pratique spirituelle par soi-même. Nous avons besoin du soutien des autres aspirants et des personnes qui sont spirituellement évolués pour nous aider à nous pousser plus loin dans notre voyage spirituel. C’est pourquoi SSRF organise régulièrement des Satsangs hebdomadaires en ligne qui sont gratuits et leur accorde beaucoup d’importance. Cliquez ici pour assister à un satsang.

Vous pouvez également visiter notre section sur le satsang pour en savoir plus sur cet aspect de la pratique spirituelle.

8. Le service de la vérité absolue (Satseva)

Le service de la vérité absolue (Satseva)

Les défis rencontrés par un aspirant 

Lorsque les aspirants découvrent la Spiritualité dans leur vie, ils ont envie de consacrer leur temps libre pour servir la Spiritualité. Parfois, en raison d’un manque d’orientation, ils finissent par faire un service social ou une œuvre de charité, ce qui n’équivaut pas forcément à se mettre au service pour propager la spiritualité. Avec des activités telles que le service social ou le travail caritatif, il y a également un risque que l’égo d’une personne augmente. En effet, les travailleurs sociaux reçoivent invariablement des pensées telles que “voyez tout ce que j’ai fait”, “je fais du bon travail pour la société”, “je suis une personne tellement gentille”, etc. Le fait de s’occuper de problèmes sociaux tels que la pauvreté, les mauvais soins de santé, etc. peut accroître leur émotivité, ce qui, à son tour, augmente leur égo. Si l’on n’adopte pas la bonne perspective, on court le risque de créer de nouveaux comptes rendus (comptes karmiques) avec les personnes qu’on aide. Pour en savoir plus, veuillez-vous référer à notre article sur la question de savoir si le service social est considéré comme une pratique spirituelle.

Comment le Satseva peut-il aider

Satseva signifie Service à la Vérité Absolue, ce qui signifie servir la mission de Dieu en répandant la Spiritualité (qui doit adhérer aux principes spirituels universels). Commencer avec le Satseva est considéré comme un grand saut dans notre pratique spirituelle car il nous donne de nombreuses occasions de grandir spirituellement. Sur une échelle de 1 à 100, en ce qui concerne l’importance de ce type de pratique spirituelle, l’importance relative de répéter Nom de Dieu a 5% d’importance, alors que celle d’être en Satsang et en compagnie des Saints est de 30% comme mentionné ci-dessus. Par rapport à ces deux autres pratiques, l’importance relative du Satseva est de 100 %.

Lorsque nous participons à la mission de Dieu de propager la spiritualité, alors Il se réjouit de nous. C’est parce qu’il pense que nous ne sommes pas égoïstes et que nous ne pensons pas qu’à notre croissance spirituelle personnelle, mais aussi à la façon dont les autres peuvent progresser spirituellement. Cela nous aide à nous imprégner de la qualité expansive de Dieu. Cela est similaire à la façon dont Dieu s’occupe du progrès spirituel de tous les êtres. Ainsi, en s’imprégnant de cette qualité de Dieu, Satseva conduit à un progrès spirituel plus rapide.

Le service à Dieu ou Satseva intègre toutes les autres étapes de la pratique spirituelle.

Par introversion spirituelle, nous entendons la qualité de regarder vers l\'intérieur, d\'être introspectif sur nos défauts et de savoir si nos actions et nos pensées nous rapprochent de Dieu
  • En faisant du Satseva, nous surveillons nos erreurs et les autres aspirants nous donnent également un retour d’information, ce qui nous aide à devenir spirituellement introvertis (antarmukh), donc le processus PDR se produit.
  • Plus tard, les aspirants commencent à faire leur Satseva avec un sentiment de gratitude, car ils font l’expérience de tout ce que Dieu fait pour eux dans leur vie. Le Satseva évoque donc une émotion spirituelle.
  • Il est important de noter que le Satseva nous lie avec le concept connu sous le nom de Samashti Sadhana, qui aide la société à progresser spirituellement. À l’époque actuelle, l’importance relative de la Samashti Sadhana est de 70 %, tandis que l’importance du Vyashti Sadhana, qui est une pratique spirituelle individuelle, est de 30 %.
  • En offrant son temps et ses efforts pour la mission de Dieu, on sacrifie son corps, son esprit et son intellect.
  • De plus, lorsque nous faisons le Satseva avec d’autres personnes, cela nous donne la chance d’apprendre d’eux et de nous entraîner à penser aux autres, de sorte que nous développons l’amour de Dieu (Priti) étape par étape.

Par la grâce et la direction de Paratpar Guru Dr Athavale, SSRF a développé une plateforme permettant aux aspirants de faire du satseva selon leur temps, leur intérêt et leurs capacités. De nombreux aspirants ont rejoint cette plateforme depuis différentes parties du monde pour offrir leur temps et leurs compétences pour différents types de satsevas afin de répandre la spiritualité. Certains satsevas comprennent la traduction de livres ou d’articles, l’aide à l’organisation et à la conduite de conférences et d’ateliers spirituels, le satseva lié aux pages de médias sociaux de SSRF, la rédaction d’articles et de blogs, la participation à la maintenance et au développement du site web SSRF et bien d’autres choses encore. Nous invitons nos lecteurs intéressés à commencer le satseva, de nous contacter sur notre LiveChat.

Pour en savoir plus sur le satseva, veuillez consulter notre section consacrée à ce sujet.

9. Éveil de l’émotion spirituelle (bhav)

Défis rencontrés par un aspirant 

Imaginez que vous exercez une activité ou une profession sans aucune passion. Toute l’activité vous semblera sans intérêt et l’on manquera d’enthousiasme. Il en va de même pour la pratique spirituelle. Très souvent, lorsque les aspirants commencent une pratique spirituelle, ils passent à travers les étapes de la pratique spirituelle, mais ils ne ressentent pas le Divin. Cela est dû au fait qu’ils ne savent pas comment éveiller leur émotion spirituelle. Cependant, lorsqu’ils font l’expérience du bhav, cela apporte une douceur Divine dans leur vie et leur pratique spirituelle.

Comment le bhav peut-il nous aider et comment l’éveiller ?

Il existe un dicton : “Dieu est présent, là où il y a une émotion spirituelle (bhav).

Cette déclaration nous donne une indication de l’immense importance des efforts que l’on doit déployer pour éveiller l’émotion spirituelle. Alors, qu’est-ce que le bhav ? Les mots nous manquent pour expliquer ce sentiment spirituel superlatif. Bhav est le sentiment de faire un avec Dieu. Mais qu’est-ce que cela fait ?

Habituellement, nous sommes tous très conscients de notre existence. Cependant, lorsque nous faisons des efforts pour éveiller des émotions spirituelles, nous avons la chance de faire l’expérience de la présence de Dieu. C’est un sentiment superlatif où nous nous sentons en communion avec le Divin. Dans cet état, il n’y a pas de besoins, pas de désirs, juste des sentiments de Béatitude, d’amour, de gratitude et un sentiment de ne faire qu’un avec Dieu. Elle s’accompagne souvent de quelques manifestations physiques sous forme de larmes, de tremblements, etc. Elle donne un sens à tout ce que nous faisons dans le cadre de la pratique spirituelle et apporte l’essence du Divin dans notre vie. Nous avons le sentiment que Dieu ou le Guru est à nos côtés et marche avec nous. À ce moment, le stress s’estompe. Plus l’émotion spirituelle est grande, plus le sentiment de proximité avec Dieu est grand.

Parfois, notre émotion spirituelle s’éveille spontanément lorsque nous ressentons de la gratitude envers Dieu, ou que nous nous rappelons tout ce que Dieu a fait pour nous. Cependant, il est important de faire des efforts au niveau de l’esprit et de l’intellect pour augmenter continuellement notre émotion spirituelle et pour qu’elle devienne constante dans notre vie.

Quelques étapes faciles à suivre pour augmenter l’émotion spirituelle sont données ci – dessous.

  • Nous pouvons effectuer toutes les activités quotidiennes avec le sentiment que nous servons Dieu à travers ces activités. . Par exemple, lorsque nous nettoyons la maison, nous pouvons avoir l’attitude et l’émotion spirituelle que nous nettoyons la maison de Dieu. Lorsque nous préparons un repas, nous pouvons nourrir l’émotion spirituelle que nous préparons un repas pour Dieu. Nous pouvons avoir le sentiment que nous servons Dieu tout en accomplissant des tâches au travail, etc.
  • Nous pouvons nous souvenir avec un sentiment de gratitude de tous les moments difficiles où nous avons ressenti l’aide de Dieu, et lorsqu’une situation a été résolue par sa grâce. Nous pouvons également nous souvenir de toutes les expériences spirituelles qu’Il nous a accordées au cours de nos cheminements spirituels pour nourrir notre foi. Avoir un sentiment de gratitude est un ingrédient important pour éprouver de l’émotion spirituelle.

Un point important à retenir est que nous ne sommes peut-être pas en mesure de rester continuellement dans un état de bhav. Cependant, n’oubliez pas que c’est l’objectif que nous essayons d’atteindre. Il est possible d’être dans un état de bhav continu à un niveau spirituel avancé. Ne vous découragez donc pas si vous n’êtes pas en mesure de faire l’expérience du bhav au départ. Il est plus important de faire des efforts continus pour éveiller le bhav. Lorsque nous faisons des efforts sincères , alors Dieu nous accorde le privilège n de faire l’expérience du bhav et de Sa présence Divine. Pour plus d’informations sur les efforts que l’on peut faire pour expérimenter le bhav, veuillez référer à notre section sur l’émotion spirituelle.

10. Sacrifice (Tyag)

Défis rencontrés par un aspirant 

De nombreux aspirants ne savent pas comment poursuivre leur pratique spirituelle. L’un des principaux facteurs qui y contribuent est qu’ils sont habitués à leur zone de confort avec leur routine établie. Ils ne veulent pas en sortir. Par conséquent, ils ne passent pas à l’étape suivante de leur pratique spirituelle.

De plus, les gens ont des attachements divers – qu’ils soient physiques ou émotionnels. Ils ont ce sentiment erroné que les choses auxquelles ils sont attachés leur apporteront un bonheur durable. Mais rien ne peut être plus éloigné de la vérité. Comme vous le savez, nous vivons dans un monde qui change constamment et les choses auxquelles nous sommes attachés peuvent nous apporter une immense tristesse lorsqu’elles changent. Renoncer à ses attachements et sortir de sa zone de confort est plus facile à dire qu’à faire.

Quelle est donc la solution à cela?

Comment le sacrifice peut-il aider et comment s’y prendre ?

La pratique spirituelle du sacrifice consiste à faire des efforts concertés pour sacrifier son corps, son esprit et ses richesses afin de servir Dieu, ou de l’aider dans sa mission de propager la spiritualité.

Cependant, lorsqu’il est question de “sacrifice”, “d’abstinence” ou de “renoncement”, certains d’entre nous peuvent avoir cette fausse conception que cela signifie que nous devrons finalement renoncer à notre vie mondaine. On peut penser : “Que se passera-t-il si je donne et que je ne reçois rien en retour ? Cela peut nous rendre craintifs et hésitants à adopter une telle forme de pratique spirituelle.

Il faut bien comprendre le sens de cette pratique.. Elle doit être faite par amour, auquel cas on n’a jamais le sentiment de faire un sacrifice. Un exemple concret qui peut nous aider à comprendre ce genre de sacrifice est celui que font les parents pour leurs enfants. Ils peuvent traverser de nombreuses difficultés et faire de nombreux sacrifices pour que leurs enfants aient les meilleures chances. Ils ne le ressentent jamais parce que cela se fait avec amour. Le sacrifice en tant que pratique spirituelle est similaire. La seule différence est qu’ici, nous rendons un peu de ce que nous avons reçu du Créateur, pour le servir. Mais cela demande des efforts, et on peut encore hésiter à sortir de sa zone de confort et à sacrifier son esprit, son corps ou sa richesse.

On peut donc commencer par de petites formes de sacrifices. Supposons que vous ayez l’habitude,de naviguer sans but sur les médias sociaux comme Facebook, et de vérifier le nombre de ‘likes’ que vos posts ont obtenus en une heure d’affilée . Alors, un petit sacrifice de l’esprit nous aurait permis d’utiliser ce temps dans la pratique spirituelle de répéter le Nom de Dieu avec concentration. Vous remarquerez que chaque fois que vous choisissez de vous rapprocher de Dieu ou de le servir, vous en tirez un bénéfice – cela peut être physiquement ou mentalement et toujours spirituellement.

Lorsque nous nous offrons – que ce soit l’esprit, le corps ou la richesse – nous créons en nous l’espace nécessaire pour recevoir. Quand nous faisons l’effort de sortir de nos zones de confort et de faire un pas vers Dieu, nous faisons l’expérience qu’Il fait beaucoup plus pour nous. Cela nous donne la foi de sacrifier de plus en plus notre existence terrestre pour faire l’expérience du Divin.

Quelques-uns des moyens de se sacrifier :

  • Renoncer notre temps libre pour servir Dieu
  • Offrir nos talents et nos compétences pour servir Sa mission
  • Faire des dons pour aider à propager la spiritualité
  • Même si nous ne possédons rien, nous avons toujours un corps physique. Nous pouvons aider à nettoyer les locaux avant un atelier sur la spiritualité.

Les sacrifices peuvent être faits en fonction de nos capacités. Plus la qualité et la quantité de notre pratique spirituelle augmentent, plus notre désir de sacrifice s’accroît automatiquement. Éventuellement, nous devons tout sacrifier, ainsi que nos attachements liés au corps, à l’esprit et à la richesse. Ce n’est que lorsque nous abandonnons complètement notre mode de vie mondain et tous les attachements qui l’accompagnent que nous pouvons faire l’expérience complète de Dieu.

Veuillez-vous référer à notre section sur les sacrifices pour en savoir plus.

11. L’amour spirituel (Priti)

L’amour spirituel (Priti)

Défis rencontrés par un aspirant 

La dure réalité du monde actuel est que la plupart des gens sont égocentriques. Les personnes qui pensent sincèrement aux autres et font passer ces derniers avant leurs propres intérêts, sans arrière-pensée, sont rares.

Ainsi, si nous devions prendre les deux extrémités du spectre de l’amour et de la pensée pour les autres, un côté représenterait l’égocentrisme et de l’autre l’amour inconditionnel pour les autres. L’amour de Dieu, qui est l’amour spirituel ou Priti, est la quintessence de l’amour inconditionnel pour les autres. Les Saints à un niveau spirituel très élevé manifestent cette forme d’amour désintéressé pour les autres et pour toute la création.

C’est cette qualité unique de Dieu qui Le rend si attachant pour toute l’humanité et toutes les entités subtiles dans la dimension spirituelle.

Si un aspirant veut fusionner avec Dieu, alors où qu’il se trouve dans ce continuum, il doit faire des efforts pour aller du côté de l’amour inconditionnel pour les autres. En effet, tout comme l’huile et l’eau ne peuvent pas fusionner en raison de leurs propriétés différentes, un homme égocentrique ne peut pas fusionner avec Dieu, dont la qualité est le Priti. Cependant, ce n’est pas facile de faire des efforts pour faire preuve d’un amour désintéressé tout en étant entouré d’un monde égoïste et égocentrique. Dans le monde actuel, nous sommes conditionnés à nous mettre à l’avant-plan. Nous pouvons craindre que les autres profitent de nous, car ils peuvent nous considérer comme faible.

Alors comment se transformer en une personne aimante et expansive dans le monde d’aujourd’hui ?

C’est là qu’intervient l’étape de l’apprentissage et de la pratique de l’amour spirituel (Priti).

Comment la pratique de Priti peut-elle aider un aspirant ?

S’il y a une chose qui transcende toutes les frontières, c’est bien l’amour.

Vous avez peut-être des connaissances spirituelles, mais si vous n’avez pas d’amour, les gens ne se sentiront pas proches de vous.

L’amour doit se manifester dans toutes nos actions, nos paroles et notre comportement envers tout être vivant et même les objets inanimés, et il doit venir de l’intérieur. Il ne peut être simulé. Dieu pense que le monde entier est Sien, donc nous devons aussi finalement arriver à ce stade où nous pensons que le monde entier est nôtre. C’est seulement à ce moment-là que nous pourrons fusionner avec Dieu.

Nous ne pouvons pas nous transformer en un jour en des personnes qui ont un amour spirituel.

Nous devons donc commencer par faire de petits efforts quotidiens, dont voici quelques exemples.

  • Faire des choses pour les autres et, plus tard, s’efforcer de faire des choses pour les autres
  • Faire ce que “les autres souhaitent” au lieu de satisfaire “mon souhait” est un effort important pour mettre en pratique cette étape
  • Parler avec douceur, humilité et amour
  • Les efforts PDR pour réduire nos attentes envers les autres
  • Ne pas critiquer et juger les autres et être plus compréhensif et tolérant envers les autres
  • Faire les choses de manière désintéressée
  • Garder l’émotion spirituelle de servir Dieu à travers les autres en essayant de voir Dieu en toute chose
  • Pratiquer l’empathie envers les autres et leurs situations
  • Apprécier les autres et avoir de la gratitude envers eux
  • Pratiquer le pardon où non seulement on pardonne, mais on oublie aussi l’incident
  • Aider les autres à comprendre l’importance de la Spiritualité et les aider à la pratiquer

Dans un premier temps, cela peut être pratiqué avec des co-aspirants et des proches. Pas à pas, nous pouvons élargir la sphère de cette pratique pour y inclure des amis, des collègues de travail, des connaissances, des inconnus, des animaux, des objets inanimés et même nos ennemis.

En intégrant de tels efforts dans notre routine quotidienne, nous devenons plus attachants envers les autres. Nous éprouvons un sentiment de bonheur à servir les autres de manière désintéressée et sans attentes. Cela nous incite à continuer à le faire encore plus. Au début, nous devons faire plus d’efforts pour penser aux autres, et plus tard, après le niveau spirituel de 70%, c’est-à-dire lorsque l’on atteint la Sainteté, le vrai Priti commence à se développer.

Veuillez visiter notre section sur l’amour spirituel (Priti) pour en savoir plus.

12. Conclusion

Selon la Science de la Spiritualité, un but fondamental de la vie est de grandir spirituellement. C’est le plus noble de tous les objectifs et de tous les efforts de l’homme. Aller vers le summum de la spiritualité nous offre le bonheur de connaître la béatitude, une forme superlative de bonheur qui ne dépend de rien. Dans cet état, on est en béatitude quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve. L’influence des personnes ayant atteint des niveaux spirituels avancés est telle qu’elle s’étend jusqu’à influencer positivement tout ce qui les entoure.

Selon l’ONU, l’espérance de vie moyenne d’une personne est d’environ 72 ans. Cela nous donne un peu plus de 50 années d’âge adulte (soit environ 18 250 jours) pour atteindre notre objectif. Selon l’âge que vous avez en lisant cet article, vous vous rendrez compte, en tant qu’aspirant, qu’il ne vous reste plus qu’un temps limité pour atteindre cet objectif spirituel. Plus sérieusement, si nous n’atteignons pas un certain niveau spirituel, la loi du karma (destin) nous oblige à renaître sur Terre pour régler notre karma. Renaître sur Terre à l’époque actuelle du Kaliyug implique généralement plus de souffrance que de bonheur dans la vie.

Maintenant, s’il y a une chose que nous ne pourrons jamais récupérer, c’est le temps, et s’il y a une chose qui peut passer en un clin d’œil, c’est le temps. Un jour, nous allons nous réveiller et nous réaliserons que nous sommes dans l’hiver de notre vie, et nous nous demanderons où est passé le temps. Ainsi, pour un aspirant qui veut grandir spirituellement, il doit faire en sorte que chaque jour compte, car atteindre des niveaux spirituels plus élevés peut prendre toute une vie. Notre prière est que les aspirants utilisent cette connaissance et adoptent la voie des huit étapes qui est la voie de la Grâce du Guru (Gurukrupayoga)”, et récoltent les bénéfices d’un progrès spirituel plus rapide.